Golf et environnement

GOLF ET ÉCOLOGIE ? C’EST POSSIBLE ENSEMBLE !

Le Golf de demain sera écologique, c’est inévitable ! La raréfaction des ressources, la pression foncière sur les espaces naturels et agricoles, la disparition massive de la biodiversité, les impacts du changement climatique … Critiqué par certains pour contribuer à accentuer ces dynamiques, le golf n’aura d’avenir que si les pratiquants sont « citoyens », et soutiennent les gestionnaires qui ont pour mission délicate de concilier exigences environnementales, sportives et économiques.  

 

Le Golf de Saint-Cloud a intégré les enjeux environnementaux depuis de nombreuses années en menant des actions en faveur d’une meilleure gestion de l’eau, des intrants et de la protection de la biodiversité. Nous poursuivons cette politique en dotant notre Club de nouveaux équipements (véhicules hybrides, local phytosanitaire, arroseurs…) et en menant une démarche RSE avec un plan de progrès sur 5 ans.
 

LE GOLFEUR RESPECTANT L’ÉTIQUETTE CONTRIBUE À LA BONNE GESTION ENVIRONNEMENTALE DU GOLF SUR LEQUEL IL JOUE !

Le principe fondamental du golf consiste à jouer la balle où elle se trouve. Pour qu’il soit agréable de jouer sur un parcours, il est important d’en prendre soin. Nous avons notre rôle à jouer !


Au-delà du respect des autres golfeurs et du parcours, certains aspects du respect de l’Etiquette ont parfois des conséquences environnementales insoupçonnées :

  • Relever correctement les pitchs empêche la formation de cicatrice qui pourrait devenir des foyers à maladies.
  • Réparer les divots en les replaçant où en les regarnissant limite la colonisation par des espèces indésirables.
  • Ratisser les bunkers et ne pas escalader les lèvres facilitent le travail des équipes terrain. Les bunkers représentent en effet, après les greens, les surfaces de jeu mobilisant le plus les équipes.

En appliquant les principes de l’Etiquette, le jeu est plus agréable pour tous et le travail des équipes terrain facilité ce qui leur permet de se mobiliser sur leur mission prioritaire : vous proposer un parcours alliant des aspects sportifs, esthétiques et écologiques. 
 

RELEVEZ VOS PITCHS !

Si un golfeur impacte 9 greens par tour en moyenne, que 60 joueurs jouent sur le parcours chaque jour, alors les greens subissent :

  • par jour : 540 impacts soit 30 impacts par green,
  • par mois : 16.000 impacts soit 900 par green,
  • par an : 200.000 impacts soit 11.000 par green.

Comment espérer faire un bon putt si l’on ne relève pas correctement les pitchs ?