Biodiversité

Le Golf de Saint-Cloud a sollicité en 2012 un diagnostic écologique avec une demande de perspectives de gestion pour le site.

Cette étude sur l'écosystème du golf a permis de connaître et faire connaître aux membres le patrimoine naturel du site, le valoriser, ainsi qu'en intégrer la préservation à sa gestion courante.

On y découvre une richesse de la faune : 5 mammifères - 5 espèces de chauves-souris, une quarantaine d’espèces d’oiseaux, une vingtaine d’insectes dont quelques criquets remarquables, et une abondance de la flore : 189 espèces spontanées notamment des plantes herbacées dont une dizaine sont rares, voire très rares dans les Hauts-de-Seine.

L’étude révèle qu’un patrimoine naturel s’est installé ou est resté en place sur le site depuis l’origine des terrains et préconise le maintien des équilibres écologiques, sans toutefois nuire au jeu de golf. La gestion des espaces en herbes et des arbres sénescents, la plantation d’essence locales et la restauration de quelques mares.

Le domaine du Golf de Saint-Cloud, bien que conduit de manière très dirigée par la pratique du golf, contribue par sa dimension et la richesse de son écosystème, à l'écologie urbaine.